Électricité : le Priset fait beaucoup au Togo

0
55

Par René DOKOU, le 08 Juillet 2024

(IMPARTIAL ACTU)- Le Projet de réformes et d’investissements dans le secteur de l’énergie au Togo (Priset) a réalisé des accomplissements qui améliorent l’accès à l’électricité, renforcent les infrastructures énergétiques et le développement durable. Il est très phare.

Le Priset contribue à l’expansion du réseau électrique national, permettant ainsi de connecter de nouvelles zones. Les travaux inscrits dans le cadre du projet ont accru l’accès à l’électricité.

Son lancement remonte à quelques années

Le 30 mars 2021, le gouvernement a lancé le Projet de réformes et d’investissements dans le secteur de l’énergie au Togo. Il est financé à hauteur de 20 milliards de francs CFA (30 millions d’euros) par la Banque mondiale.

L’objectif du Priset est de « réhabiliter le réseau électrique de Lomé et diminuer considérablement la survenue de pannes du 1/3, principale source de rupture dans la fourniture de l’électricité à l’horizon 2022 », indiquait jadis Mila Aziablé, ministre déléguée auprès du président togolais chargée des Mines et de l’Énergie.

Il était alors indiqué que ce sont les réseaux de distribution de l’énergie de basse (BT) et moyenne tension (MT) qui sont concernés, des réalisations qui allaient contribuer à l’atteinte de la grande ambition du pays qui est de garantir un accès universel à l’électricité à l’horizon 2030.

Les ouvrages prévus

Le Priset a été lancé avec la « composante réformes » et la « composante travaux ». Le premier se résume en 3 volets dont la réhabilitation des installations existantes de la CEET, notamment 3 postes sources (Lomé A, Lomé B et Lomé Siège), 71 km de réseaux MT souterrains dans le Grand Lomé, 41 postes de distribution moyenne et basse tension…

Le 2e volet concerne le renforcement de réseaux MT et BT par la construction de 38,2 km de réseaux MT souterrains, 46 km de réseaux MT aériens, l’installation des batteries de condensateurs, l’adaptation de 80 postes MT/BT à la télé conduite, la construction de 2 postes de réflexion et l’acquisition de 5 postes mobiles et de pièces de rechange.

3e volet, extension du réseau par la construction de 3 km de réseaux MT aériens, 5 postes de type préfabriqué, 225 km de réseaux BT et acquisition de 20 000 kits de branchements.

Des années plus tard

Plusieurs de ses travaux ont été achevés avec succès. Le projet a soutenu le renforcement des capacités de production d’électricité, notamment par le biais de l’installation de nouvelles centrales électriques et de la modernisation des infrastructures existantes.
Il a participé à faire adopter davantage les énergies renouvelables, comme le solaire par exemple. Le gouvernement ne s’est pas gouré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici