Zaap : la population togolaise rurale vit de la terre

0
76

Par René DOKOU, le 29 Mai 2024

(IMPARTIAL ACTU)- Les Zones d’aménagement agricole planifiées (Zaap) participent à la bonification de l’économie du Togo. Elles contribuent au développement ainsi qu’à la modernisation du secteur agricole qui occupe 65 % de la population active.

Les Zaap promeuvent parfaitement l’investissement agricole. Ces zones multiplient les infrastructures de base comme les routes, les pistes rurales, les réseaux d’eau pour l’irrigation, l’électricité, les entrepôts, les zones de transformation.

Elles encouragent la production agricole à grande échelle en mettant à disposition des producteurs des terres riches, aménagées et équipées, sans oublier les services de soutien technique qu’elles garantissent aux agriculteurs et aux entreprises agricoles.

Création d’emplois

Dans les zones aménagées, il y a une forte productivité et une diversification des cultures qui nécessitent des bras valides. Les activités dans les Zaap génèrent donc des opportunités d’emplois directs et indirects dans la production, la transformation, la logistique et tous les autres services associés, ce qui réduit le chômage dans le monde rural.

Les produits qui sont beaucoup consommés dans le pays sont davantage développés dans les zones : le maïs, le haricot, le chou, le soja, le riz, le sorgho, l’ananas, etc.

Les produits bien exportés sont également valorisés sur place à travers la fourniture d’un soutien logistique pour l’accès aux marchés internationaux. Les Zones d’aménagement agricole planifiées renforcent tout simplement la compétitivité du secteur agricole.

222 Zaap comptées

À fin novembre 2023, les dirigeants ont compté 222 Zaap sur toute l’étendue du territoire qui se consacrent au renforcement de la sécurité alimentaire et à l’amélioration des conditions de vie des producteurs. Ces Zaap couvrent une superficie totale de 32 230 hectares.

Il est prévu que d’ici 2025, 400 Zones d’aménagement agricole planifiées en tout soient obtenues, à raison d’au moins 100 hectares par Zaap. En effet, parmi les 222 Zaap, l’agropole de Kara renferme 38 qui sont en cours d’aménagement.

Le gouvernement indique qu’en termes de productivité, les rendements des exploitants des Zaap sont au-dessus de ceux des producteurs hors Zaap avec une différence moyenne de 36 % : 33,5 % pour le sorgho, 77,5 % pour le maïs, 18,25 % pour le riz, 30 % pour le soja.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici