Santé : des cas de dengue enregistrés au second trimestre

0
197

Par René DOKOU, le 27 Juin 2024

(IMPARTIAL ACTU)- Dans un communiqué signé ce jeudi 27 juin 2024, le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Prof Moustafa Mijiyawa, informe la population que des cas de dengue ont été enregistrés au Togo.

Le communiqué indique que des cas de dengue ont été enregistrés au cours du second trimestre de l’année 2024 par le système de surveillance épidémiologique. Des investigations ont été faites et se poursuivent pour une détection continue des cas dans les formations sanitaires et dans la communauté en vue de leur prise en charge précoce.

La dengue, rappelle le ministre de la santé, est une maladie infectieuse de plus en plus récurrente en Afrique de l’Ouest et au Togo. Elle fait partie du groupe des fièvres virales hémorragiques et peut infecter toutes les personnes par piqûres de moustiques.

« Elle se manifeste par des signes non spécifiques, comparables à ceux des autres fièvres virales hémorragiques, parmi lesquels on peut citer: une fièvre, une faiblesse intense, des céphalées, des douleurs articulaires et/ou musculaires, des nausées, vomissements, des éruptions cutanées…. Ces signes peuvent s’accompagner ou non de saignement. Des complications graves sur la santé peuvent survenir », a-t-il précisé

Face à cette situation, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a pris des dispositions entre autres : (i) assurer la détection précoce et la notification des cas; (ii) organiser la prise en charge d’éventuels cas; (iii) sensibiliser la population sur les mesures préventives et la conduite à tenir devant des signes de suspicion.

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique invite les populations à l’adoption des mesures de lutte antivectorielle pour réduire le risque de contracter cette maladie à savoir :

(i)éviter la piqure de moustiques en dormant sous moustiquaires imprégnées, en portant des vêtements qui couvrent autant que possible tout le corps, en utilisant les autres mesures de lutte antivectorielles…;(ii) détruire les gites larvaires contenus dans les boites de conserves, les ustensiles de cuisines jetés à l’intérieur et autour de nos maisons…; (iii) éliminer les déchets autour des habitations; (iv) (assainir régulièrement notre environnement.

Devant toute suspicion, informer le personnel de la formation sanitaire la plus proche pour une prise en charge rapide et adéquate. La dengue peut être guérie si elle est détectée et prise en charge précocement dans une formation sanitaire.

Le ministre en charge de la santé compte sur le civisme de tous dans la lutte contre cette maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici