Enseignement technique : les grandes manœuvres du gouvernement togolais

0
175

Par René DOKOU, le 13 Décembre 2023

(IMPARTIAL ACTU)- En novembre 2023, le ministère de l’Enseignement technique a lancé Inserjeune, un outil visant à évaluer le taux d’insertion des diplômés et la satisfaction des entreprises envers les jeunes professionnels. Cette initiative est l’une de nombreuses autres stratégies déployées pour offrir aux jeunes des chances de réussite sociale.

La mesure s’inscrit dans les efforts du gouvernement togolais pour atteindre l’objectif de porter à 10 % la proportion des apprenants de l’enseignement technique et de la formation professionnelle parmi les effectifs de l’enseignement secondaire. L’ambition est également d’assurer une insertion professionnelle à 80 % des diplômés d’ici 2025.

La formation technique et professionnelle au cœur du développement

Aux côtés des initiatives en faveur de l’emploi et de l’entrepreneuriat des jeunes, la formation technique et professionnelle demeure un levier majeur pour le gouvernement dans l’épanouissement et l’implication socio-économique de la jeunesse togolaise.

Ce type d’enseignement est dispensé dans 5 lycées d’enseignement technique et professionnel, 4 Centres régionaux d’enseignement technique et de la formation professionnelle, 10 Collèges d’enseignement technique, un Collège d’enseignement artistique et artisanal, 2 Centres de formation technique et professionnelle…

Ces établissements, sous la tutelle du ministère de l’Enseignement technique, délivrent des qualifications telles que le Bac, le BT, le CAP, ou le CFA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici