CCIT : entre justice et conciliabules, le jeu de dupe de Meba mis à nue.

0
877

Par la Rédaction le 28 Septembre 2020.

Written by Thibault Montagnard

(IMPARTIAL ACTU)- Le jeu trouble de Germain Meba pour garder le fauteuil de la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT) a été une fois encore mis à nue par l’Association Togolaise des Opérateurs Économiques (ATOE).

Cette association qui avait annoncé ester en justice contre le président de la CCIT, pour refus et manoeuvre visant à entraver la délivrance des cartes de membres de la chambre, aux opérateurs économiques en son sein, vient d’être déboutée par le tribunal de commerce de Lomé au cours d’une audience tenue le 24 septembre dernier.

Deux motifs ont justifié cette décision du tribunal en l’occurrence le traitement et la disponibilité déjà acquises des cartes de ressortissant sollicitées par l’ATOE, et que les procurations confiées au président de l’ATOE feraient encore objet d’une enquête pénale.

Loin de constituer une victoire pour l’actuel chef de la CCIT, cette décision vient mettre la lumière sur la mauvaise foi de Germain Essohouna Meba. Ce dernier voulant à tout prix la reprise du processus électoral dans lequel s’est engagée la CCIT, et qui vient d’être suspendu par le ministre en charge du secteur pour des raisons de clarté et de transparence, a du entamer des négociations officieuses avec l’ATOE.

Un procès verbal non acté par les différentes parties d’une de ces conciliabules, tenue le 22 septembre dernier à la CCIT, fait état du fait que Germain Meba soutienne que les cartes de ressortissants présentées au tribunal afin de rejetter la demande de l’association, constituent des dossiers en souffrance, et qu’il faille les examiner à nouveau dans les détails après que l’ATOE communique une liste exhaustive de ses membres qui en ont fait la demande.

Une supercherie enfin dévoilée au grand jour et qui conforter la décision ministérielle de surseoir à ce processus mal entamé.

La même CCIT qui déclarait les mêmes cartes de ressortissant de l’ATOE disponibles au niveau du tribunal, vient les déclarer en souffrance aux négociations. Le mensonge de trop, découvert à temps par Wiyaou Tchindé qui a claqué la porte des négociations.

La seule obsession de Meba est de duper les différents contestataires, de les conduire comme un mouton de panurge à un accord pouvant relancer le processus électoral à son avantage afin de garder les commandes de la CCIT où il ne pourra défendre aucun bilan conséquent.

Le président de l’ATOE, contacté, a confié ne pas être surpris par cette attitude du président de la CCIT et entend tout mettre en oeuvre afin de révéler les magouilles de Germain Meba. Il a néanmoins rappelé que leurs objectifs prioritaires sont les cartes de ressortissants, tirer les opérateurs informels vers le secteur formel, intensifier les actions de lutte anti covid 19 avec les scoutes,…

Quoiqu’il en soit, cette association traitée de tous les noms d’oiseaux par le président de la Chambre, dont les membres sont traités de délinquants, constitue aujourd’hui le cauchemar de toutes les nuits à Germain Meba et détient la clé de la reprise du processus. A ce rythme on tend inexorablement vers la mise en place d’un comité de gestion de crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici