Togo : célébration en différé de la Journée Mondiale des MTN

0
456

Par la Rédaction le 19 Février 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Les acteurs togolais de la santé ont célébré en différé jeudi 18 février 2021, la 2ème édition de la Journée Mondiale des Maladies Tropicales Négligées. La célébration de cet événement qui devrait normalement se tenir le 30 janvier dernier a été prorogée en raison de la recrudescence de la pandémie de la Covid-19.

“Un jour nouveau dans la lutte contre les maladies tropicales négligées”, c’est sous ce thème que la deuxième édition de la JMMTN est placée. C’était donc au cours d’une conférence de presse présidée par Dr Essotoma Beweli, Directeur général de l’action sanitaire, représentant le ministre en charge de la santé publique au Togo, que l’événement s’est déroulé.

Une occasion pour les responsables de la santé publique au Togo de présenter la situation de la lutte contre les Maladies Tropicales négligées dans le pays.

Selon le représentant du ministre de la santé, la lutte contre les maladies tropicales négligées vient d’être alourdie par cette pandémie et interpelle plus d’un. Avec la pandémie à la Covid-19, exhorte-il, la lutte contre les MTN doit connaître une nouvelle dynamique en suivant, non seulement les orientations selon la nouvelle feuille de route 2021-2031 de l’OMS que le Togo a adopté, mais également les nouvelles orientations en terme de prévention et de riposte contre ces MTN.

Pour l’heure, trois maladies tropicales négligées à l’instar du ver de Guinée ou dracunculose, la filariose lymphatique communément appelée éléphantiasis et la trypanosomiase humaine ou maladie du sommeil ont été maîtrisées par le biais des efforts du gouvernement appuyé par des partenaires techniques et financiers du Togo. Mais aussi reconnaît le représentant du ministre, grâce à l’énorme collaboration des agents de santé communautaire.

“C’est donc l’occasion pour moi de revigorer les acteurs de terrain y compris les agents de santé communautaire (ASC) dont je salue l’énorme contribution dans les résultats encourageants obtenus au Togo. Particulièrement aux partenaires, surtout l’USAID dont je viens rappeler leurs engagements à renforcer leur soutien au dans ce combat prometteur”, a-t-il martelé.

Pour intensifier la lutte contre ces MTN, le ministère de la santé, de l’hygiène et de l’accès universel aux soins, par la voix de son premier responsable représenté pour la circonstance, il est conseillé de pratiquer également et régulièrement les mesures renforcées par la lutte contre la Covid-19.

“Ces maladies sont évitables par des gestes simples comme le lavage des mains, mesure renforcée par la lutte contre la COVID-19, et l’utilisation des moustiquaires à imprégnation durable ou encore par des interventions communautaires inities par le Gouvernement telles que les : Traitements de masse annuels et les campagnes de depistage actif et de prise en charge des cas”, a conseillé Dr Essotoma Beweli.

“La lutte contre les MTN doit être renforcée davantage pour ne pas servir de facteur aggravant chez les cas de Covid-19 à l’instar des maladies chroniques”, a t-il souhaité.

Les maladies tropicales négligées (MTN), faut-il le rappeler, constituent une vingtaine d’affections essentiellement infectieuses, transmissibles et affectent plus d’un milliard de personnes dans 149 pays selon l’Organisation Mondiale de la Sante (OMS). Chaque année, près de 2 milliards de personnes en sont à risque dans le monde. Elles touchent principalement les personnes pauvres vivant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici