Togo : un coup de main aux communautés

0
290

Par René DOKOU, le 30 Mars 2023

(IMPARTIAL ACTU)- Le personnel soignant, les patients ainsi que les accompagnants des malades dans les centres de santé ont le bonheur de voir leurs conditions d’hygiène et d’assainissement s’optimiser grâce aux latrines réalisées dans 14 formations sanitaires.

Les chiffres officiels font état de près de 50 000 personnes qui ont accédé à l’eau potable avec la réalisation de 55 forages équipés de pompes hybrides dans les écoles et formations sanitaires. Au niveau communautaire, plus de 55 000 personnes dont 28 212 femmes utilisent des latrines améliorées sur une cible de 30 000.

Cette année, pour tout le pays, les autorités togolaises projettent de financer à 25 milliards FCFA les projets d’approvisionnement en eau potable, selon la loi de finances, exercice 2023.

Cette prévision est en légère hausse de 8% rapportée à celle de 23 milliards FCFA l’année écoulée, alors que l’échéance de 2025 fixée par l’exécutif togolais pour atteindre le taux de couverture de 85% et celle de 2030 pour l’accès universel en eau potable, approchent à grands pas.

En 2023 comme l’année dernière, plusieurs projets d’approvisionnement en eau potable devraient connaître une nouvelle évolution. Il s’agit principalement de la mise en œuvre du plan national de dotation en eau potable lancé en février 2021. L’initiative consiste à installer plus de 300 pompes hydrauliques dans le nord à travers le Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural des régions de la Kara et des Savanes (PASSCO).

De même, la desserte en eau dans la capitale Lomé et ses périphéries, devrait prendre un coup d’accélérateur, avec le plan directeur d’approvisionnement du Grand Lomé. Ce projet était d’ailleurs au cœur d’une table ronde en décembre 2022 au terme de laquelle, les partenaires financiers ont promis un soutien au Togo à hauteur de plus de 230 millions d’euros.

Le Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV) qui vise à doter des populations de zones vulnérables en eau potable devrait également entrer dans une nouvelle phase de réalisation, grâce aux soutiens techniques et financiers de l’UE et de la Chine.

A noter que selon les récentes données communiquées par le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageois, le taux de desserte est actuellement de 68% dans les milieux ruraux et de 58% dans les zones urbaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici