Togo : les Zaap pour zapper la pauvreté

0
743

Par la Rédaction le 19 Mars 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Pour une meilleure campagne agricole 2021-2022, il est prévu la construction de 80 zones dans les zones à fort potentiel agricole, ce qui fera passer le total des zones à 118.

De fait, 8 000 hectares de terres cultivables, à raison de 100 hectares par zone, seront aménagés pour améliorer la productivité agricole dans les filières porteuses. Ceci à raison de vingt-quatre (24) pour la Région des Savanes, vingt-quatre (24) pour la Région de la Kara, cinq (5) pour la Région Centrale, onze (11) pour la Région des Plateaux et seize (16) dans la Région Maritime.

Ainsi, huit mille (8.000) hectares de terres aménagées seront mises à la disposition des producteurs au cours de cette campagne agricole.

Le schéma d’aménagement de ces ZAAP est le suivant :
un ou plusieurs blocs de production pour des filières à fort potentiel, recommandées par la carte de fertilité des sols par région. Les filières à cycle court, permettant d’impacter très rapidement la production agricole seront privilégiées sur ces espaces, tels que le soja, le riz, le sésame, etc. ;
une retenue d’eau pour développer de la culture irriguée, notamment des activités de maraîchage à grande échelle et la pisciculture ;
des points d’eau potable (forages) pour les producteurs ;
un espace d’élevage pour la volaille, les petits ruminants et les porcins ;
des arbres fruitiers à fort potentiel commercial ;
des infrastructures de stockage de matériels et de produits (intrants agricoles, récoltes) et des abris pour le matériel d’exploitation.
Les mesures d’accompagnement de ces infrastructures prévoient, entre autres, le dessouchage et le labour des espaces retenus, la structuration des producteurs en coopératives, la formation aux différentes techniques de production modernes, la mise à disposition à temps, en quantité et en qualité, des intrants agricoles (engrais, semences améliorées), le reboisement des zones.
Les premiers travaux d’aménagement des ZAAP ont démarré au début du mois de décembre 2020 par anticipation, sans attendre la signature des contrats avec les entreprises retenues et le décaissement des avances de démarrage, afin de prendre une avance sur les premières pluies de 2021. Les bulldozers sont actuellement en activité dans la région de la Kara (20 sites sur 24) et Maritime (5 sites sur 16). Les travaux viennent également de démarrer dans la région des Savanes avec l’arrivée de nouvelles machines. La sécurisation des terres est en cours dans les régions Centrale et des Plateaux, en attendant le transfert des bulldozers des sites entièrement aménagés.

Il faut signaler que trente-huit (38) ZAAP ont été aménagées lors d’une première expérience, dans les cinq régions du pays, à raison de cinq (05) sites dans la Région Maritime, huit (08) dans les Plateaux, cinq (05) dans la Région Centrale, treize (13) dans la Région de la Kara et sept (07) dans la Région des Savanes. Les spéculations produites sur ces sites portent sur le soja, le riz, le maïs, le niébé, le gombo, pour les cultures vivrières, le coton et l’anacarde pour les cultures de rente. Au total, 4 344 producteurs dont 1 835 femmes, ont été installés sur ces ZAAP.

Une mise à niveau de ces premières ZAAP sur le modèle des nouveaux aménagements, assortie d’un élargissement de la surface exploitée et une meilleure implication des producteurs s’avère nécessaire pour renforcer la production agricole au cours de cette nouvelle campagne agricole que le monde agricole vient d’aborder.

Par ailleurs, les sites seront dotés de magasins d’une capacité moyenne de 500 tonnes, des voies d’accès supplémentaires, des systèmes de retenue d’eau et d’irrigation, des logements et des bergeries améliorées, avec une alimentation énergétique provenant de mini-centrales solaires photovoltaïques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici