Togo : l’entrepreneuriat féminin dans le secteur agricole se développe

0
53

Par René DOKOU, le 27 Mai 2024

(IMPARTIAL ACTU)- L’entrepreneuriat des femmes dans le secteur agricole s’observe plus facilement et c’est une tendance encourageante. L’État fait en sorte qu’aucune femme ne se sente non accompagnée ou encore marginalisée.

Aujourd’hui, les femmes accèdent aisément à des opportunités économiques, ce qui leur permet de générer des revenus et de devenir financièrement indépendantes. C’est une condition sine qua non pour le renforcement de leur autonomie et de leur statut dans la société.

Le domaine agricole davantage exploré par les femmes

Les Togolaises représentent maintenant une part importante de la main-d’œuvre agricole. Leur participation accrue en tant qu’entrepreneures limite la pauvreté à travers l’augmentation des revenus des ménages et l’amélioration des conditions de vie en milieu rural.

Sur les 65 % de la population active qu’emploie l’agriculture, il y a beaucoup de femmes, encouragées par l’accès aux crédits financiers (le produit Agrisef du FNFI par exemple), les mesures gouvernementales visant à faciliter l’accès des femmes à la terre, etc.

Des formations déterminantes leur sont offertes. Cela développe leurs compétences en leadership, en gestion d’entreprise et en prise de décision, renforçant ainsi leur rôle en tant que leaders et acteurs du changement dans leurs communautés respectives.

Les Zaap épanouissent les femmes

Il a été recensé 222 Zones d’aménagement agricole planifiées (Zaap) sur le territoire, à fin novembre 2023. Ces zones couvrent une superficie totale de 32 230 hectares. D’ici 2025, le pays veut pouvoir aménager 400 Zaap à raison d’au moins 100 hectares par Zaap.

Les Zaap sont une initiative présidentielle dont l’objectif est de renforcer la sécurité alimentaire, de rehausser le niveau de vie des producteurs et d’améliorer la disponibilité des produits togolais sur le marché national et international.

Dans l’agropole de la Kara, il y a 38 Zaap qui sont en cours d’aménagement, 31 parmi elles couvrent une superficie qui va de 200 à 700 hectares. Il est ressorti des observations que les rendements des exploitants des Zaap dépassent ceux des producteurs hors Zaap. La différence moyenne est de 36 %.

Une enquête a été menée dans 54 Zaap. Il ressort qu’il y a un engouement des femmes dans l’exploitation des ZAAP avec un taux d’accroissement de 35,1 %. Les autorités indiquent que les femmes exploitent 27 % de la surface totale de l’échantillon de ces 54 Zaap enquêtées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici