“Les oubliés de la République” : Un rapport de l’ANAVIE pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur la protection des droits des personnes âgées.

0
871

Publié par Woditè DOKOU le 07 juin 2018


Amener les pouvoirs publics à prendre des mesures pour faire face au vieillissement de la population togolaise, afin de construire une société juste pour toutes les personnes âgées, tel est le leitmotiv pour lequel l’association ANAVIE à établi un rapport, qui décrit la situation actuelle des personnes âgées au Togo. Intitulé “les oubliés de la République”, ledit rapport établit un aperçu de la situation des droits des personnes âgées au Togo.


La publication de ce rapport a été faite ce jeudi 07 juin 2018 à Lomé lors d’une conférence de presse animée par les responsables de l’association ANAVIE.

Selon les responsables de l’ANAVIE, leur intéressement à la situation des personnes du troisième âge, s’explique par le fait que, la situation actuelle d’environ 418000 personnes âgées enregistrées au Togo depuis le RGPH de 2010, n’est encore véritablement satisfaisante. C’est pourquoi pour l’ANAVIE, les pouvoirs publics malgré les efforts déployés pour stabiliser la situation de cette catégorie de personnes, doivent via leurs prérogatives de puissance publique, garantir à tous le droit à un vieillissement heureux.

Les résultats du rapport décrivent donc la situation des personnes âgées en trois grands points. Il s’agit premièrement des défaillances liées au cadre juridique et institutionnel de ces dernières, analysées par l’association auteur du dudit rapport. Secondo, l’ANAVIE constate qu’il y a une cuisante rareté de médecins gériatres au Togo. Sur ce point l’association reconnaît que des dispositions étatiques sont prises par les pouvoirs publics, même s’ils ne semblent pas vouloir consacrer une politique nationale spécifiquement à cette catégorie de personnes. Et enfin il convient de préciser que la politique nationale de protection sociale qui semble actuellement être encore en deçà des attentes.

Pour Jean-Paul EKUHOHO président de l’ANAVIE, il ne sert à rien de faire des actions de charité au profit des personnes du troisième âge, mais il est plutôt raisonnable de les aider à être autonomes.

“La question de la pauvreté des personnes âgées, ne peut être résolue que lorsqu’on permet à ces dernières de mener des activités temps génératrices de revenus adaptées à leur âge. Nous tous, nos pouvoirs publics y compris devons tout faire, pour faire des personnes âgées, des sources de richesses et non de pauvreté, comme cela se fait chez les grandes puissances”, à interpellé Jean-Paul EKUHOHO.

Au regard des constats faits lors de enquête ayant permis d’établir ce rapport, l’ANAVIE est arrivée à la conclusion de proposer des recommandations au gouvernement togolais, aux partenaires financiers du Togo, aux universitaires et chercheurs et aux ONG et Associations.

Lire l’intégralité des recommandations sur la photo ci-dessous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici