Partenariat public-privé : de nouvelles réformes mises en œuvre

0
532

Par la Rédaction le 2 Février 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Pour faciliter les partenariats public-privé au Togo, le gouvernement a mis en œuvre de nouvelles réformes. Celles-ci ont permis aux opérateurs économiques étrangers d’investir au Togo, dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.

Ces réformes sont nombreuses. Il y a la transformation du Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa) en société anonyme, un an après sa création. Il a mobilisé 14 milliards de francs CFA auprès des établissements financiers nationaux et internationaux.

Cette somme a profité à 144 000 acteurs agricoles dont 123 000 producteurs, le tout couronné par la création de 162 678 emplois directs et indirects.

En 2020, 26 milliards de francs CFA ont été mobilisés sur les 50 milliards prévus, malgré les impacts socioéconomiques provoqués par la pandémie de coronavirus.

De surcroît, il y a la réduction significative du coût d’acquisition des intrants agricoles ; l’exonération des taxes et droits fiscaux sur les équipements et matériels agricoles ; l’élaboration de la carte de fertilité des sols ; la création des pôles de développement économique régionaux à travers les projets de désenclavement des zones rurales à fort potentiel agricole.

Ces réformes ont été confortées par celles opérées pour améliorer le climat des affaires comme les mesures prises pour faciliter la création d’entreprises ; l’exécution des contrats ; le nouveau code des investissements ; la sécurisation des investissements à travers des dispositions réglementaires prises dans le domaine judicaire ; l’obtention de prêt et la dématérialisation des opérations douanières à l’importation et à l’exportation…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici