CSI-Afrique : des syndicats prêts à surmonter les défis de la Zlecaf et de la migration en Afrique

0
105

Par René DOKOU, le 27 Février 2023

(IMPARTIAL ACTU)- Lomé a abrité du 21 au 24 février 2023 en mode hybride, la 13ème édition du forum de la rentrée syndicale de la section Afrique de la Confédération syndicale internationale (CSI-Afrique). Près de cent (100) responsables syndicaux venus de plusieurs pays d’Afrique ont participé aux travaux de cette rencontre qui a tablé sur les enjeux et défis liés à la migration et à la mise en œuvre de la ZLECAf.

“La Zlecaf et la migration en Afrique : enjeux et défis pour les travailleurs”, c’est autour de ce thème que les différentes communications au programme de ce forum ont été développées. Il a donc été question pour les acteurs syndicaux de définir clairement le rôle que doivent jouer les syndicats africains vis-à-vis des enjeux de développement du continent, en tenant compte des enjeux et des défis liés à la migration et à la mise en œuvre de la ZLECAf.

Le forum a ainsi permis aux participants de faire un récapitulatif sur la ZLECAf, ses composantes et ses implications en termes de droits de travailleurs d’une part avant de réfléchir sur la question de la migration de la main d’œuvre et ses implications sur les économies.

Les discussions au terme de ces deux communications ont semble-t-il permis aux acteurs syndicaux de mieux appréhender les liens de ces problématiques avec le développement sur le continent. Il en est de même pour ce qui est de la question de la mobilisation et l’engagement des acteurs syndicaux sur le terrain à tous les niveaux (national, sous-régional et continental) dans les espaces de dialogue social qui seront mis en place pour discuter d’une parte de la mise en œuvre de la ZLECAf et d’autre part des implications de la migration de la main d’œuvre.

Aussi, le forum de Lomé a permis de définir la stratégie à adopter pour permettre aux acteurs syndicaux de contribuer efficacement pour surmonter ces défis dans l’intérêt des économies africaines et des travailleurs concernés. Force est de constater qu’à l’issue des travaux de cette rencontre, les stratégies qui devraient gouverner l’action syndicale sur la ZLECAf et la migration pour le développement en Afrique à court, moyen et long terme ont été identifiées.

Par ailleurs, les débats ont permis aux syndicats africains de préparer leur participation active et effective aux prochaines réunions de l’OIT prévues au cours de cette année 2023, à savoir les 347e et 348e sessions du Conseil d’administration ainsi que la 111e session de la Conférence internationale du travail.
A en croire M. Vissikou Senouvo, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats indépendants du Togo, affilée CSI-Afrique, les acteurs syndicaux ont aussi réfléchi sur les goulots d’étranglement qui empêchent le mouvement syndical africain d’apporter sa contribution effective à des engagements politiques visant à assurer un développement inclusif et durable pour les travailleurs africains, notamment en ce qui concerne la ZLECAf et le Protocole de l’UA sur la libre circulation des personnes.

“On a aussi évoqué et réfléchi sur la situation des travailleurs migrants africains en Afrique et ailleurs et mettre sur pied de nouvelles stratégies ou revoir les stratégies existantes et s’engager à les adapter, les adopter et les mettre en œuvre pour leur permettre de contribuer efficacement au développement et de tirer parti des avantages de la croissance économique. Nos réflexions ont également porté sans lamentations, aux effets du colonialisme, du néocolonialisme et de la solidarité superficielle sur le programme d’intégration de l’Afrique et à la manière dont les syndicats africains peuvent contrer ces défis et contribuer à les vaincre en vue de l’intégration de l’Afrique”, a-t-il témoigné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here